rugbyla1.jpg

Nous citons une phrase de la Préface : "
"
C'est à La Muraillette que le célèbre arbitre Chiponi est passé à la postérité lorsque excédé il lança aux trente joueurs ...: Coup franc de part et d'autre!!!"

Voici quelques années, en fouillant dans les archives familiales, mon épouse avait trouvé une vieille photo, du début du siècle, représentant quelques gaillards en tenue sportive de l'époque: maillots pas forcément totalement identiques, foulards, "bâches" vissées sur le crâne.
L'un d'eux était son grand oncle Monaco . Mais quand? quel club ? quel sport, même ? ma belle mère, détentrice de la photo, nous dit dans son français mâtiné de piémontais le tout servi avec l'accent italien, qu'il devait s'agir de "balle ouvale , là où ils se donnent tanti colpi, et que l'oncle en question, questo lui piacevait molto!! "

C'était du rugby, quoi. A La Seyne? à cette époque ? malgré quelques timides recherches, nous n'avons jamais pu en savoir beaucoup plus. Aujourd'hui, grâce a Henri Giovanetti et Jean Marc Giraudo, nous savons : c'est "L'Olympique Seynois " de 1910. L'oncle c'est d'après Le Var Sportif : " Le deuxième mulet de l'équipe, fort comme un turc " .
Un ancêtre quasi turc, il ne manquait pratiquement que ça dans une famille dont les origines sont déjà une belle "mesclade" (mélange) .

Merci d'abord d'avoir, pour nous, retrouvé la trace d'une partie de notre histoire familiale : nul doute que nous ne serons pas les seuls : "Un dimanche a la Muraillette" n'est pas un livre sur le rugby où l'on liste les performances et les scores, mais un livre sur l'histoire de ceux qui ont bâti un club de rugby dans notre ville.
Merci pour la somme énorme de recherches ( Archives journalistiques, municpales, préfectorales) que représente ce livre, mémoire dont nous sommes sûrs maintenant qu'elle ne se perdra pas dans des greniers.

Merci pour tous les Seynois qui ignoraient cette partie de leur histoire. Et, si quelques "pénibles" leur disent que tel coup de "projo" serait trop marqué sur tel personnage, qu'il manquerait telle autre figure, que telle autre n'est pas assez éclairée, que ces critiques ne les empêchent pas d'être fiers de ce qu'ils ont fait.. Dans la galerie des tableaux, il en manque deux ou trois ? certains sont mal accrochés ? avant, il n'y avait avait ni galerie ni tableaux....

De toutes façons, nous avons affaire à deux deuxième ligne : la place où souvent, quand la mêlée sur laquelle on vient de suer sang et eau, de prendre ( ou de donner... ) quelques "pignes" pour progresser de quelques centimètres, se disloque enfin, le brillant trois quart aile sous les vivats aplatit déjà en coin le ballon que lui ont gagné, travaille, pondu quelques "mulets, forts comme des turcs" , généralement anonymes...
Alors, procurez vous le livre "Un Dimanche a la Muraillette".
Car la leçon des pages, c'est que si l'on veut progresser, ne serait ce que de quelques centimètres, il faut pousser ensemble, groupés.
Article paru sur "La Maseillaise", à la parution

En espérant que cela vous donnera l'envie de lire cet ouvrage ( je ne sais plus s'il est encore disponible, voir auprès des auteurs ou de l'USSCNIM) qui raconte l'histoire du rugby à La Seyne et dresse une série de portraits de joueurs qui en ont défendu les couleurs

Les auteurs : Henri GIOVANNETTI et Jean Marc GIRAUDO

Qu'ils soient remerciés ici de la somme de travail contenue dans leurs pages.



























Retour Menu La Seyne
Page realisees par Louis VAISSE
Compteur Orange