Liste




On dirait du Zola... ou du Giacobazzi *



   
                      
Le tout jeune ouvrier, certificat en poche
A été engagé par les Forges et Chantiers
Quatre formalités pour le bureau d'embauché
Et demain à six heures, sois à l'heure au sifflet

La mère a préparé avec soin la gamelle
Pour midi, omelette, un reste de fayots
Un morceau de fromage et du pain de la veille,
Qu'il est fier notre gars, de partir au boulot.

Inventaire incomplet de la vieille musette
Puisqu'il manque bien s√Ľr, vous l'avez devin√©
Le litre de gros vin, cette affreuse piquette
Qui transforme un gamin en homme confirmé.

Qu'il est dur le labeur d'un chauffeur de rivets
Et sur la cale en haut, sur son échafaudage
Durant des heures entières il lui faudra trimer
Rougir des bouts de fer, dur travail √† cet √Ęge.

Chaudronniers, ajusteurs, menuisiers et maçons
Mineurs de la Lorraine, paysans, laboureurs
Regardez la Russie et sa révolution
Sa justice sociale, son avenir meilleur !

La mère a préparé avec soin la gamelle...
A ce jeune ouvrier qui deviendra mon père,
De Russie, voyez vous, plus aucune nouvelle
Le rouge ici petit, c 'est la couleur du fer ! *

 
 
 

* Jean Pierre Giacobazzi, peintre toulonnais qui a réalisé de
nombreux tableaux sur la condition ouvrière.

* Fer. L'expression battre le fer pouvait prendre pour nos
anciens une forme colorée. Mange fer, était une autre formule
attribuée à l'ouvrier zélé.

 

Retour Menu La Seyne

Page realisees par Louis VAISSE